- Press Release - RSE

Comment lutter contre le gaspillage alimentaire en restauration collective ?

Avec l'adoption du pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, la France se fixe comme objectif de réduire de moitié le phénomène d'ici 2025. Un enjeu de taille pour les entreprises de restauration collective, qui innovent pour résoudre le problème. 

logo anti gaspi

Avec l'adoption du pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, la France se fixe comme objectif de réduire de moitié le phénomène d'ici 2025. Un enjeu de taille pour les entreprises de restauration collective, qui innovent pour résoudre le problème. 

En France, la restauration collective sert environ 3,5 milliards de repas chaque année. Saviez-vous qu’un convive gâcherait en moyenne 100 à 170 g de nourriture par repas ? Pour un restaurant servant 500 couverts par jour, 200 jours par an, cela équivaut à 15 à 20 tonnes de produits jetées par année... Si la valorisation des déchets alimentaires est possible et absolument nécessaire, la meilleure solution reste de combattre ce gaspillage à la source, en adoptant différentes méthodes. 

En effet, plusieurs actions sont possibles et chez Arpège nous réfléchissons chaque jour pour trouver des solutions innovantes contre ce phénomène. 

Pour nous, l'anti-gaspi passe par la sensibilisation de nos équipes, que cela soit en cuisine comme en plonge, tout le monde est formé au gaspillage alimentaire et au tri des déchets. Gestionnaire des achats, chef(fe)s, cuisiniers, manager... Tous travaille main dans la main pour éviter le gaspillage à toutes les étapes de restauration. 

Nous savons aussi que cela passe par l'adaptation des recettes, afin de satisfaire nos convives. C'est pour cela que nos chefs réalisent chaque trimestre un plan de menu qui est adapté aux produis de saisons. Ils utilisent également des logiciels pour optimiser les achats et gérer les stocks intelligemment.

Le gaspillage peut aussi être limité en étant responsable, chaque convive doit pouvoir demander une assiette en fonction de sa faim, pour éviter d'en jeter la moitié. 

Nous travaillons aussi avec l’entreprise Moulinot qui revalorise nos déchets alimentaires. Aujourd’hui, sept restaurants Arpège font des dons alimentaires à l’association Chainon Manquant. Ces dons ont déjà permis de redistribuer 3 000 repas. 

Enfin, nous mettons plusieurs actions en place grâce à la charte de lutte contre le gaspillage alimentaire, que nous avons signée avec Paris La Défense au mois d’octobre. Pour en savoir plus sur ces actions, suivez notre actualité dans les prochains jours.

 

Et n’oubliez pas, n’ayez pas les yeux plus gros que le ventre !

Suivre nos actus