- Press Release - Tendance

Tendance végétale, que va t-on manger en 2019 ?

Aujourd’hui, on a tous envie de manger davantage de végétaux. 1 français sur 2 le déclarait déjà dans un sondage IFOP datant de 2017, et la tendance ne fait que se confirmer.

tendance végétale

Tendance végétale, que va t-on manger en 2019 ?

Le phénomène est d’ailleurs beaucoup plus profond qu’un simple effet de mode. Bien sûr, il répond à des préoccupations éthiques, comme la défense de la cause animale ou la préservation de l’environnement, mais il s’agit aussi d’un véritable désir de mener une vie globalement plus saine.

En effet, consommer davantage de légumes et notamment les légumes oubliés, permet de faire le plein de vitamines, de minéraux et de nutriments essentiels. Finement cuisinés, ils font rimer satiété et gourmandises.

Le potimarron : il a tout bon !

Très peu calorique, doté d’un délicieux petit goût de noisette, le potimarron est un véritable délice de l’entrée au dessert. Idéal en velouté, en purée ou en gratin, le potimarron est aussi savoureux en tarte ou en cheesecake.

Sa liste de bienfaits pour la santé est impressionnante ! Riche en potassium favorisant une bonne digestion, il l’est également en calcium, phosphore, cuivre et manganèse. Solidité des os, des dents, beauté de la peau et soutien des défenses immunitaires sont ainsi assurées par cet aliment.

En outre, il est riche en vitamine C et en carotène, c’est à dire en provitamine A anti-oxydante, bénéfique dans la prévention de cancers. Et en plus, il est riche en protéines. Avec 100 grammes de potimarron, vous ingérez 1,75 grammes de protéines et préservez ainsi vos muscles et votre dynamisme.

 

Le rutabaga : on en fait tout un plat !

Son goût très prononcé permet d’accommoder une infinité de plats : cru ou cuit, en gratin, en purée, en pot-au feu, en frites, en soupe …. Il se prête à toutes les envies de gourmandises et de vitalités.

En effet, le rutabaga est l’un des légumes racines les plus riches en fibres, minéraux et glucides. Il est fortement pourvu en vitamine C et constitue donc un aliment de choix pour booster ses défenses en hiver.

Il est également source de potassium, un minéral qui intervient dans le processus de digestion et joue un rôle essentiel au bon fonctionnement des muscles dont le cœur. Cette richesse en minéraux lui confère des propriétés diurétiques qui font du rutabaga un allié contre l'hypertension artérielle. Enfin, sa teneur en fibres est importante et participe donc à la régulation du transit intestinal.

 

Craquez pour les crosnes !

Originaire d’Asie, ce petit légume racine fut cultivé pour la première fois en 1882, à Crosne, en Essonne, d’où son nom. Sa saveur fine, délicate et légèrement sucrée en fait un légume délicieux que l’on peut déguster en salade ou poêlé.

Le crosne a la particularité de ne contenir aucun lipide, ce qui en fait un légume très diététique. Avec 75 calories pour 100 grammes, le crosne apporte la quantité de glucide et d'amidon nécessaire à l'organisme pour maintenir la température corporelle pendant le froid hivernal. Le crosne représente également une source intéressante d'oligo-éléments et notamment de phosphore qui intervient dans la production de l'énergie. Sa teneur en potassium et en calcium permet également le bon fonctionnement des muscles et notamment du cœur, ainsi que des os.

 

Le panais : un trésor de bienfaits !

Il ressemble à la carotte, se cuisine de la même façon, se déguste comme elle, aussi bien en entrée, qu’en plat ou en dessert !

Légume roi au Moyen âge, le panais est tombé dans l’oubli avant de revenir en force sur nos étals depuis quelques années. Son goût doux et assez sucré en fait un légume ancien très recherché.

Ce légume racine est particulièrement riche en minéraux, et notamment en potassium (600 mg pour 100 grammes), en manganèse, un minéral qui participe à la régulation du taux de sucre dans le sang et à la synthèse du cholestérol. Il est aussi riche en phosphore ce qui participe à la construction des os et en magnésium, qui joue un rôle majeur dans la gestion du stress.

Source de vitamine C (précieuse pour lutter contre les infections), il est également riche en vitamines du groupe E et du groupe B, tout en étant très pauvre en calories.

De plus, si vous vous souciez de votre ligne, sachez que le panais est riche en fibres alimentaires (environ 3 g par portions de 100 g) ce qui facilitent le transit intestinal.

 

Et si on mettait les algues au menu ?

L’innovation en alimentation ne va pas forcément avec toujours plus de transformation ou de synthèse, mais par l’utilisation de « super aliments », particulièrement intéressants sur un plan nutritionnel.

Parmi eux, les algues sèches que l’on peut saupoudrer sur les salades, les soupes, intégrer dans la cuisson des légumineuses ou du poisson.

On les choisira en fonction des nutriments qu’elles contiennent. Nous retrouvons les protéines pour la spiruline et la nori, le magnésium pour la laitue de mer, le calcium pour le wakame, le kombu, la dulse. Puis, l'alginate pour le wakamé, la vitamine B12 pour la nori, la spiruline et la dulse ou encore oméga-3 pour la nori et la spiruline.

Songez qu’une poignée de spiruline contient la même quantité de protéines que 500g de viande rouge, autant de calcium que trois verres de lait ou encore autant de fer que trois grands bols d’épinards !

 

Chez Arpège, cela fait 8 ans déjà que nos chefs déclinent les recettes Healthy avec des légumes de saison, tout frais et cuisinés sur place pour profiter au maximum de leurs bienfaits et pour le plus grand plaisir de nos convives. Chaque midi, nous nous engageons à vous offrir des repas équilibrés et des produits sains, issus de mode de production responsables.

Découvrir nos engagements produits